//
du liest...
Parteipolitik

Jerry Weyer: L’objectif des pirates est d’entrer à la Chambre

Jerry Weyer «Reboot Luxembourg»: on entre dans l’univers sémantique clairement balisé du parti des pirates, créé au Luxembourg après les législatives de 2009. Le slogan est le fruit d’un travail collaboratif qui a vu émerger une vingtaine de formules, avant que les membres ne propulsent «Reboot Luxembourg» en tête, rapporte Dominique Nauroy pour le sérial de wort.lu sur les choix stratégiques des partis politiques.

Réaliste, le Piratepartei n’ambitionne pas de devenir le parti majoritaire et entend «cibler celles et ceux qui veulent un nouveau Luxembourg», explique le directeur de campagne du parti, Jerry Weyer. Même si l’objectif est clairement d’entrer à la Chambre, l’idée est moins de proposer un programme qui soit le plus fédérateur possible que d’offrir une vision nouvelle, bien spécifique, «que nous n’avons encore trouvée au sein d’aucun autre parti».

Avec seulement onze visages féminins sur les soixante candidats, le Piratepartei donne pour sa première campagne l’image d’un parti très masculin, qui présente la parité la plus défavorable. «Nous avons essayé de mobiliser les femmes membres mais il y a une meilleure solution à trouver», admet sobrement Jerry Weyer.

Concourir avec les moyens du bord

Que pense-t-il de l’accord scellé entre les partis? «Nous n’y avons pas été conviés, donc on l’ignore», avance M. Weyer: «De toute façon, notre budget est transparent, nos dépenses seront bien loin du plafond de 75.000 euros et devraient avoisiner les 25.000 euros.» Les pirates ont misé sur le crowdfunding, à ce jour ils ont récolté quelque 14.000 euros. Ils utiliseront l’espace audiovisuel alloué gratuitement aux partis mais n’achèteront pas de présence supplémentaire sur ces médias, au profit notamment de l’affichage.

Il s’agit donc d’être inventif sur un terrain où il ne sera pas possible de rivaliser – financièrement en tout cas – avec les partis concurrents. Les Pirates ne se font pas conseiller par une agence de communication mais profitent du réseau des partis pirates présents dans d’autres Etats membres européens, au premier chef le parti pirate allemand, qui leur donne quelques coups de main sur des questions de design, de mise en page, etc. Ces échanges tombent à point nommé puisque les élections législatives battent leur plein en Allemagne.

Des Pirates présents sur le terrain

Il va de soi que les Pirates seront actifs sur les réseaux sociaux, c’est leur culture, un monde dans lequel ils baignent presque naturellement. «Nous y sommes de toute façon», mais ce serait une erreur de penser qu’ils ne mettront l’accent qu’en ce domaine, négligeant les autres. De l’avis de Jerry Weyer, «le public qui nous suit sur les réseaux sociaux nous connaît; à présent il faut nous rendre sur le terrain».

Les Pirates vont donc, à l’instar des candidats des autres partis, monter des stands d’information afin d’investir la braderie de Luxembourg et d’autres manifestations populaires pour notamment y distribuer des flyers présentant thématiques et candidats. Ces derniers, de manière quelque peu surprenante, ne sont d’ailleurs pas tous présents sur Facebook ou twitter.

Le nom même du parti passe-t-il auprès des électeurs lorsqu’on se présente sous cette bannière? «Le nom Piratepartei était vu comme assez agressif au début», reconnaît Jerry Weyer, estimant que désormais il fait partie du paysage. Le jeune parti a tenu son premier congrès au mois de mai, pour définir son programme électoral. Il accueille au mois de septembre la conférence des Pirates européens à Luxembourg et compte organiser des meetings d’information à destination des électeurs. «C’est notre première élection dans un moment particulier au Luxembourg. Nous visons au moins une représentation en Chambre des députés», conclut M. Weyer.

(Source: wort.lu)

Diskussionen

Es gibt noch keine Kommentare.

Hinterlasse eine Antwort

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s

Unsere Facebook-Seite

%d Bloggern gefällt das: