//
du liest...
Interview, Parteipolitik

Joëlle Giannotte: «L’ADR retourne à ses racines»

Joëlle GiannotteUn mois pour faire campagne? Cela ne semble pas poser de problème pour Joëlle Giannotte, coordinatrice de la campagne pour l’ADR, qui s’est entretenue avec Dominique Nauroy pour le sérial de wort.lu sur les choix stratégiques des partis politiques. «Nous ferons plus en moins de temps», assure-t-elle, misant sur une campagne très thématique où le parti entend notamment faire valoir l’idée d’une réhabilitation de la politique.

A l’instar d’autres coordinateurs de campagne, elle juge que l’accord a été «une très bonne idée survenue trop tard»: les discussions auraient dû démarrer immédiatement après l’annonce d’élections anticipées. Elle regrette également la première version de l’accord, qui prévoyait notamment un plafond de dépenses encore plus bas. Toutefois elle note un progrès par rapport aux législatives de 2009.
L’ADR entend capitaliser sur l’affichage

Parmi les options que propose un mix média traditionnel, l’affichage reste, aux yeux de Mme Giannotte, le moyen le plus facile d’atteindre le plus grand nombre. Pour le reste, quatre distributions de tracts « toutes boîtes » sont prévues afin de détailler les solutions avancées par l’ADR ainsi que les passages radio-télé dans le cadre de l’espace alloué aux partis politiques.

En 2009, les spots de l’ADR avaient misé sur une présentation de l’ensemble de ses candidats. «En fin de compte, nous avons appris que l’électeur donne sa voix à quelqu’un qu’il connaît bien ou à des gens qui présentent clairement leurs idées», d’où l’option retenue cette année de mettre ces dernières en avant.

L’objectif est de faire «clairement mieux» qu’en 2009 où, avec quatre siège, l’ADR en avait perdu un, perdant par la même occasion la possibilité de former une fraction.

Dans chaque circonscription, plusieurs soirées électorales sont prévues où les citoyens seront invités à poser leurs questions, elles débuteront quatre semaines avant l’élection.

Avec 37 hommes et 23 femmes sur les listes ADR, le parti peut s’honorer d’être proche d’une véritable parité, une tendance que Mme Giannotte considère «naturelle ici, qu’il n’a pas été nécessaire d’inscrire dans nos statuts».

« Back to the roots »

Pas d’empressement, en revanche, à figurer sur des réseaux sociaux où certains candidats de l’ADR peinent, parfois, à y retrouver l’aspect «social». «Nous n’avons pas envie de les enjoindre à s’y montrer, d’autant que certaines personnes peuvent ne pas avoir le don de cette forme de communication, privilégiant le contact naturel.»

Le parti a décidé de ne pas renouveler le contrat qu’il avait noué avec une agence de communication lors des législatives de 2009 et qui, de l’avis de Mme Giannotte, a proposé des conseils qui se sont révélés en inadéquation avec l’image du parti et qui lui ont fait perdre son cinquième siège. «Une très mauvaise expérience», en définitive, résume Mme Giannotte, qui parle pour 2013 d’un retour aux racines. «Cette année, la majorité de la communication est faite ici même.»

La prochaine échéance de l’ADR se joue le 7 septembre, où doit être voté le programme électoral. Le 3 octobre, l’ADR se réunit en congrès.

(Source: wort.lu)

Diskussionen

Es gibt noch keine Kommentare.

Hinterlasse eine Antwort

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s

Unsere Facebook-Seite

%d Bloggern gefällt das: